Le site des associations d'information et de lutte contre la méningite

L'actualité des associations

Journée mondiale contre la méningite

Journée mondiale contre la méningite

le mardi 15 avril 2014 à Paris pour le démarrage "en France" de la campagne de sensibilisation sur les méningites et les infections à méningocoques.

" protégeons nos enfants, protégeons notre avenir "   / Protecting ours Tomorrows / Portraits of meningoccal disease

Une campagne originale et saisissante contre les méningites à méningocoque réalisée avec la grande photographe pour enfants ANNE GEDDES

Dans un premier temps, une conférence de presse  a eu lieu au Club Publicis  en présence des  nombreux journalistes.

Conférence de presse

15 AVRIL 2014

Programme

  • Entretien avec Anne Geddes, photographe reconnue mondialement et appréciée pour ses images de nouveau-nés et d'enfants. Depuis le début de sa carrière, elle oeuvre de différentes manières pour aider et protéger les enfants du monde entier contre les maladies évitables. Dans cet esprit, elle s'est engagée comme ambassadrice mondiale de la vaccination lors de la campagne Shot@life et en rejoignant dernièrement la campagne "Protégeons nos enfants, Protégeons notre avenir".
  • Éclairage du professeur Jean-Christophe MERCIER, des urgences pédiatriques à l'hôpital Robert Debré à Paris : "l'infection invasive à méningocoque : difficulté du diagnostic précoce"
  • Entretien avec le Docteur Hervé HAAS, chef des urgences pédiatriques au CHU Lenval de Nice : "vacciner, un choix et des bénéfices sociétaux"
  • Avec la participation du Pr Jean-Louis TOURAINE, député du Rhône
  • Entretien avec Patricia MERHANT-SOREL Présidente de l'association petit ange : "se fier à son instinct et agir vite"
  • "Je n'ai pas su reconnaître les signes de gravité de la méningite qui a emporté ma fille Gwendoline, il y a onze ans. Aujourd'hui, je le pourrais parce que j'ai entendu des dizaines de parents me raconter leur histoire. Elles ne se ressemblent guère, les symptômes n'arrivent pas tous dans le même ordre, même si au final, ils sont  tous là. On pense d'abord à une rhinopahryngite, une bronchite, une gastroentérite, des maladies fréquentes chez les petits. Presque tout le monde a entendu parler de la méningite, mais la plupart en restent à ses symptômes les plus évidents comme la raideur de la nuque et la photophobie (gêne à la lumière). Bien peu savent reconnaître un purpura, alors que c'est facile en faisant le test du fond dde verre : appuyer sur la rougeur (tâche) ne la fait pas disparaître. Il ne faut pas confondre une tâche de purpura, qui reste lisse sur la peau, avec un bouton qui forme une boursoufflure au-dessus de la peau, cela n'a rien à voir avec la varicelle comme on pourrait le penser..." mais surtout personne ne s'imagine que ça puisse arriver à son enfant. Pourtant, on voit bien qu'il se passe quelque chose d'anormal, qu'il n'est pas comme d'habitude. Peut-être ai-je perdu du temps parceque je n'ai pas voulu paniquer. La fièvre ne tombe pas, malgré le paracétamol, mais on se dit qu'il agira plus tard. Quand la maladiie se déclare la nuit (ou début de soirée) on se rassure en se disant que l'enfant dort. Mais c'est une grosse erreur. Il faut se fier à son instinct et à partir de là, agir vite. Devant le médecin, il ne faut pas hésiter à faire part de ses craintes et à parler de méningite. Le but n'est pas de faire le diagnostic à sa place, mais de l'alerter pour qu'il y pense, parce que lui non plus, ça n'est pas une maladie commune qu'il évoque automatiquement. En définitive, on l'aide à faire son diagnostic".   Patricia, maman de Gwendoline

 

En seconde partie, une exposition vernissage s'est déroulée dans la salle Eisenhower.

Jimmy Voisine, Président de Méningites France - association Audrey en a profité pour remercier Anne Geddes et tous les participants, organisateurs de cette journée parisienne?
Après la diffusion de notre vidéo d'information, Anne Geddes a expliqué aux invités son engagement pour les enfants et la réalisation de la campagne mondiale  " Protecting Ours Tomorrows" proposé par le CoMo avec le soutien institutionnel de Novartis Vaccins. En effet, depuis septembre 2013, elle s'est rendue dans plusieurs pays appartenant à trois continents pour rencontrer une quinziane d'enfants avec leurs familles. Elle a expliqué que sa source d'inspiration a été le nid : "les nids sont supposés être forts tout en étant invisibles. Ils représentent le renouveau et la protection. C'est ce à quoi sont associés les vaccins qui sauvent les vies de nos enfants et les protègent pendant les années les plus vulnérables de leur existence. Cette métaphore a guidé tout mon travail."
Les invités ont pu admirer l'exposition de la photographe et les portraits chocs et touchants des "survivants de la méningite". Des clichés empreints d'émotion, une campagne troublante qui ne peut laisser indifférent !

LA CAMPAGNE ET LES PHOTOGRAPHIES D'ANNE GEDDES :

  • Le trumblr d'Anne Geddes présente les photos et les scènes de "making off" montrant la grande complicité d' Anne Geddes avec les enfants et les parents.
  • Un e-book rassemblant ces photos disponible pour la journée mondiale contre la méningite
  • Une exposition photos au Drugstore Publicis - 133 avenue des Champs Elysées qui s'est tenue du 15 au 29 avril 2014,
  • Projet 2015 :  parcours itinérant de cette exposition en France